Ce portail des acteurs de santé a été créé dans le cadre d’un projet soutenu par la Direction Générale de la Santé et la MILDECA et réalisé en partenariat avec l’OFDT, Santé publique France, l’IPPSA, le Respadd, le GREA (Suisse) et le RISQ (Québec).

Il a pour objectif d’aider les professionnels de santé de premier recours à :
* aborder la question des addictions avec les patients ;
* repérer un usage problématique de substance psychoactive ;
* intervenir et orienter le patient en fonction de sa situation et de ses besoins.

Pourquoi aborder les consommations de produits psychoactifs et autres conduites addictives ?

La création de ce portail fait suite à plusieurs constats :
* la prévalence de la consommation de substances psychoactives est importante dans la population française, notamment chez les jeunes (tabac, alcool, cannabis) : voir à ce sujet notre rubrique outils et supports ;
* le niveau de sensibilisation et l’intérêt pour la question des addictions est variable chez les professionnels de santé de premier recours ;
* les ressources mobilisables sont inégales sur les territoires, ce qui va impacter les pratiques professionnelles et les articulations avec le dispositif spécialisé ;
* les besoins sont différents pour la médecine de ville, la santé au travail, la santé scolaire ou le milieu hospitalier.

Au-delà de la prestation de soins à visée curative, l’activité professionnelle des médecins généralistes et des infirmiers comprend notamment la promotion de la santé, la prévention des maladies, l’éducation de la santé et l’intervention au stade précoce. Ce repérage est d’autant plus important que les personnes qui consomment des produits, notamment les jeunes publics, ne sont pas forcément en demande de soins et n’abordent pas spontanément leurs usages. Au-delà de l’intérêt pour les professionnels de santé de mieux connaître leurs patients, ils ont un rôle à jouer pour repérer, intervenir et orienter les patients qui en ont besoin vers un spécialiste.

« Poser la question des consommations à un patient et savoir quoi faire de sa réponse… »

Les professionnels de santé de premier recours repèrent plutôt bien les signes d’un usage de substances psychoactives chez les patients. Ils semblent en revanche plus en difficulté d’une part, sur la manière d’aborder la question avec les patients, et d’autre part, sur les possibilités d’orientation vers des spécialistes.

Non, aborder la question des consommations de substances psychoactives ne prend pas beaucoup de temps !

Pour aider les professionnels à parler des consommations avec leurs patients, notre site propose, sous forme de petits films pédagogiques, des façons d’aborder la question dans des contextes divers : demande de certificat d’aptitude à la pratique sportive, consultation pour une blessure au bras, visite d’embauche… Les conduites addictives peuvent être intégrées dans l’interrogatoire au même titre que les antécédents et les habitudes de vie.

Tournés par des professionnels à partir de leur expérience, ces mises en situation n’ont pas vocation à servir de modèle, mais proposent des pistes pour aborder la question et intervenir en fonction des besoins de la personne. Elles sont complétées par des interviews, où les médecins expliquent le détail de leur intervention et les points clés de la consultation.

En complément des vidéos, la partie « outils et supports » de ce site met à disposition des documents pour le professionnels et pour le patient :
* des questionnaires de repérage standardisés, qui peuvent être utilisés lors des entretiens ;
* des outils d’aide à la pratique, des protocoles ;
* de la documentation scientifique ;
* des documents à remettre au patient.

Une démarche participative

Pour répondre au plus près aux besoins des professionnels, ce site a été élaboré selon une démarche participative, méthode de travail appliquée par la Fédération Addiction dans tous ses projets.

Le recueil des besoins des médecins a été effectué auprès quatre groupes de médecins généralistes d’une dizaine de professionnels chacun (en Aquitaine, PACA et Picardie). Par ailleurs, 22 médecins du groupe MG Addictions (pour plus d’informations sur le groupe, voir notre rubrique Orienter) ont répondu à un questionnaire en ligne.

La conception du site et la scénarisation des films a été réalisée par un groupe projet rassemblant des médecins (spécialisés, généralistes, du travail), des psychologues, un directeur d’établissement spécialisé et une infirmière scolaire. Ils se sont réunis huit fois pour réfléchir et écrire à partir des remontées de besoins, et ont accepté, pour certains d’entre eux, de jouer bénévolement leur propre rôle de soignant dans les films.

L’ensemble de ce travail a été validé par un Comité d’orientation scientifique intégrant les partenaires institutionnels (Direction Générale de la Santé, OFDT) et associatifs (Respadd, Ippsa, Grea). Un éclairage international a été apporté par des partenaires suisse (Grea), québécois (RISQ) et américain (Université de Pennsylvanie). Enfin, Santé publique France a apporté son soutien via notamment l’alimentation de la rubrique Outils et supports.

Nous remercions chaleureusement tous les participants à ce projet, qui y ont consacré du temps et de l’énergie !

Un réseau de spécialistes pour orienter les patients

Parce que la personne a besoin d’un accompagnement plus long et plus approfondi, ou bien parce que le professionnel de santé ne se sent pas suffisamment à l’aise avec la question des addictions pour intervenir lui-même, l’orientation vers un réseau de spécialistes est un point clé de l’intervention auprès du patient. Centres de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA), Consultations Jeunes Consommateurs, réseaux de santé, consultations hospitalières… sont autant d’acteurs de proximité qu’il peut être opportun de solliciter.

Retrouvez sur notre site une description des dispositifs spécialisés, ainsi que l’annuaire de ces dispositifs réalisé par Drogues Info Service.

Un support de formation évolutif

Les films proposés sur ce site peuvent servir de support lors d’une formation ou d’une sensibilisation auprès de professionnels non spécialisés en addictologie. Pour vous aider dans cette démarche, n’hésitez pas à contacter la Fédération Addiction au 01 43 43 72 38 ou par mail à infos@intervenir-addictions.fr.

D’abord principalement centré sur l’usage de cannabis et la santé de ville, ce site internet sera progressivement enrichi par d’autres produits et d’autres milieux. N’hésitez pas à consulter les nouveautés !

Santé
de Ville

Santé
au Travail

Santé
Scolaire

Milieu
Hospitalier

Restez informés

Inscrivez-vous pour être prévenus en avant-première de nos mises à jour