Le Produit

La cocaïne est un produit psychoactif de la classe des stimulants du système nerveux central. Elle est issue de la feuille du cocaïer (un arbuste d’Amérique du Sud) et il faut plusieurs centaines de kg de feuilles de coca pour produire 1 kg de cocaïne.

Le crack ou free-base, c’est l’ajout d’une base (ammoniac ou bicarbonate de soude) à de la cocaïne pour la rendre fumable.

En France, la cocaïne a été expérimentée par 3% des jeunes de 17 ans en 2011. Dans les dispositifs spécialisés CAARUD, le crack constitue le premier produit consommé par les usagers, principalement en Ile de France. La cocaïne est classée comme stupéfiant.


Modalités d’usage

Ces produits sont principalement consommés en sniff, mais aussi de plus en plus en inhalation (sous forme de crack avec une pipe ou sur une feuille d’aluminium). Ils peuvent parfois être consommés en injection.

Les effets

Comme pour tous les produits psychoactifs les effets sont variables selon les individus, le contexte et la qualité du produit. De manière générale, ils provoquent une phase d’exaltation qui se traduit par une grande énergie et une stimulation des performances physiques et intellectuelles. La cocaïne confère une grande assurance et une estime de soi accrue qui tendent à la mégalomanie.

La cocaïne entraîne également une sensation de chaleur, une impression d’augmentation de la vigilance, une insensibilité à la fatigue, à la douleur et à la faim.

Les risques

Les risques peuvent être différents suivant l’état psychique et physique du consommateur au moment de la prise et en fonction de la quantité et de la durée de la consommation.

Quelle que soit la fréquence de consommation, à chaque prise :

  • infarctus du myocarde
  • convulsions s’accompagnant de vomissements et de douleurs abdominales, crises d’épilepsie ;
  • accident vasculaire cérébral, hémorragie cérébrale.

Usage régulier :

  • perforation de la cloison nasale (si la cocaïne est sniffée)
  • complications d’ordre psychiatrique : hallucinations, délire paranoïde (notamment au bruit), anxiété, attaques de paniques et troubles de l’humeur ;
  • variations rapides des taux d’hormones entraînant chez les femmes des dysfonctionnements hormonaux tel que la disparition des règles ou des règles pénibles et douloureuses,
  • bien que nombre d’usagers vantent les propriétés aphrodisiaques de la cocaïne, un usage compulsif entraînera des pannes sexuelles ou des troubles de l’érection.

Risques de surdosage (overdoses)

La surdose est une urgence médicale mettant en cause le pronostic vital. Il y a surdose lorsque la quantité injectée ou sniffée dépasse la limite tolérée par l’organisme ; cette limite varie considérablement d’un usager à l’autre selon les habitudes de consommation. Les risques de décès par arrêt cardiaque, par arrêt respiratoire ou par hémorragie cérébrale existent dans les minutes qui suivent la consommation.

L’usage en injection représente un risque de transmission du VIH et des hépatites B et C.

Santé
de Ville

Santé
au Travail

Santé
Scolaire

Milieu
Hospitalier

Restez informés

Inscrivez-vous pour être prévenus en avant-première de nos mises à jour