Santé
au travail

Un entretien infirmier

SYNOPSIS
Mme Daumier, nouvellement responsable clientèle dans une PME, vient rencontrer l’infirmière de santé au travail pour un entretien infirmier.

Produit par Ronron Production
Plus d’informations : infos@intervenir-addictions.fr

Dans un premier temps, l’infirmière de santé au travail débute l’entretien en interrogeant la patiente sur son travail, la manière dont elle le réalise et le vit. Les questions et la posture de l’infirmière doivent permettre à la salariée d’évoquer la convivialité et le stress liés à ses activités ainsi que les fréquentes consommations d’alcool avec ses collègues.

Au fil de cette discussion, dans un esprit motivationnel et non-directif, l’infirmière choisit de dérouler la technique du repérage précoce et de l’intervention brève, dite « RPIB ». Recommandée en santé au travail afin de réduire les complications liées à l’alcool, cette méthode s’appuie sur un questionnaire validé qui permet de repérer le niveau des consommations d’alcool. Une fois ce questionnaire passé, l’infirmière propose une intervention brève organisée sur un entretien balisé.

La technique du RPIB, mobilisée au cœur de l’entretien conduit par l’infirmière, permet d’aborder tranquillement les consommations d’alcool et apporte des repères clés. Ce dialogue balisé initie un désir de changement chez la salariée et l’aide à envisager de réduire ses consommations. La posture empathique et sans jugement préconisée par le RPIB, et adoptée ici par l’infirmière, favorise l’expression de la patiente.

Suite à cet entretien, l’infirmière rencontre le médecin du travail pour évoquer le cas de la patiente qu’elle lui a adressé en consultation. Elle aborde tout d’abord son travail, les différentes tensions et convivialités évoquées, ainsi que les échanges autour de l’alcool.

Dans un second temps, ils peuvent envisager de réaliser une analyse plus approfondie des composantes professionnelles des consommations d’alcool. Cette discussion aboutit à une réflexion sur les actions de sensibilisation/prévention qu’il serait utile de proposer à l’employeur.

En santé publique, le RPIB interroge les consommations d’alcool des patients et cible leur régulation.  Dans son utilisation en santé au travail, il importe que les infirmiers et les médecins l’utilisent en ciblant aussi l’analyse et la régulation des liens entre les activités des professionnels et leurs usages d’alcool, comme de toutes autres substances psychoactives.

Santé
de Ville

Santé
au Travail

Santé
Scolaire

Milieu
Hospitalier

Restez informés

Inscrivez-vous pour être prévenus en avant-première de nos mises à jour